• Accueil
    Accueil C'est ici que vous pouvez trouver tous les articles posté sur le site.
  • Catégories
    Catégories Affiche la liste des catégories de ce blog.
  • Mots clés
    Mots clés Affichez une liste de tags qui ont été utilisés dans ce blog
  • Blogueurs
    Blogueurs Rechercher votre blogueur favori de ce site.
  • Équipe de blogueurs
    Équipe de blogueurs Trouvez vos équipes favorites de blogueurs ici.
  • Connexion
    Identification Formulaire d'identification

Philosophie

Posté par le dans Philosophie

Plus un système est compliqué, plus il est fragile !
Or nous autres les humains avons une facheuse tendance à tout rendre compliqué.

Et plus on grandit, plus cela tourne à l'usine à gaz: c'est qu'on a tendance à rajouter des couches aux couches existantes sans garder la vision d'ensemble.
On se retrouve alors avec une organisation où l'un des services va mettre en oeuvre une mesure contre laquelle un autre service va méthodiquement tout faire l'inverse.

C'est ainsi que notre code du travail fait 3822 pages contre enivron 1000 en 1990 !
A titre d'information, au Danemark il y en n'a que 300 ...

Quel gaspillage d'énergie !

 

Savoir prendre du recul et remettre tout à plat

Le problème vient du fait qu'on a voulu rajouter des verrues à des verrues plutôt que tout remettre à plat.
On aurait moins dépensé d'énergie à prendre un peu de recul et à repartir de zéro.

Quand un système est trop complexe, il est inapplicable. Et quand il est inapplicable, on ne l'applique plus :-) !
Rajouter des lois à un truc qui ne sert à rien ... ne sert donc à rien.

 

Cela vaut la même chose pour nous

Nous devons régulièrement revoir nos systèmes de résilience afin qu'ils restent applicables en cas de crise, c'est-à-dire au moment où on en a le plus besoin.

Quand la pression est là et qu'il faut réagir vite, il faut que les règles soient claires afin de ne pas se prendre la tête pour les appliquer.
Si ce n'est pas le cas, alors on laisse les émotions prendre le pas sur la raison et c'est là que les ennuis commencent ...

Le meilleur système résilient est celui qui est automatique

  • Si vous faites le plein de votre voiture toutes les semaines vous aurez toujours à peu près la même autonomie en cas de soucis, quel que soit le moment où cela arrive.

    En revanche si vous avez définit une usine à gaz du genre: "je fais le plein les jours où j'ai utilisé plus de la moitié du réservoir sauf si on est un dimanche", vous risquez d'êtr eà sec au pire moment.
  •  De même, en stockant ce que vous consommez puis en consommant ce que ovus tockez, vous aurez toujours un tampon de sécurité dont il n'apparitent qu'à vous de définir la durée.

    Ainsi quand vous prenez disons un nouveau shampoing dans votre stock qui en contient déjà deux, vous rajoutez sur votre liste de courses "Shampoing" non pas pour vous approvisionnez dans l'immédiat mais pour reconstruire votre stock.
    Vous le faites naturellement comme si vous faisiez vos courses pour votre usage immédiat.

    C'est simple mais efficace: le jour où nous n'avons plus accès aux supermarchés, vous n'avez pas besoin d'y aller.
    Dans le cas contraire, vous allez acheter n'importe quoi en catastrophe et trop grosse quantité (genre du papier toilettes :-) ) et vous exposez au danger (Virus ou conflit avec les autres imprévoyants).

Nous devons réfléchir à cette façon de procéder pour tous les points capitaux de notre vie: nourriture, essence, chauffage, énergie, eau, stockage de nos données, ...

Le tout étant de simplifier au maximum sans tomber dans le simplicisme ...

Plan de tradingCrédit photo: Stocklib / Denis Ismagilov

Lectures : 116
0

La pensée de la semaine

La perfection est atteinte non pas quand il n'y a plus rien à rajouter mais quand il n'y a plus rien à retirer.

Antoine de St Exupéry

Citation partagée par le dans Philosophie
Lectures : 104
0

Posté par le dans Philosophie

"Les oiseaux chantent. Leur joyeux pépiement a quelque chose d'incongru dans cette désolation.
Sur le moment, Vincent leur envie cette capacité à accepter les choses simplement. Eux savent s'adapter aux circonstances, quelles qu'elles soient. Seul leur importe de rester fidèles à leur nature.
S'il pleut, ils s'abritent et patientent.
S'ils sentent un danger, ils s'éloignent.
Si la tempête détruit leur nid, ils le rebâtissent.
Continuer coûte que coûte, tant qu'ils en ont la force.
Ce matin, ils gazouillent. Dans quelques jours, lorsque les murs auront refroidi, ils se poseront dessus. Ils finiront par nicher dans les brèches."

Gilles Legardinier.

Lectures : 200
0

Posté par le dans Philosophie

En ces périodes de troubles, on entend souvent l'expression: "Il s'agit de la responsabilité de tous".

Le responsabilité de tous ?

Je n'aime pas trop cette expression, car elle sous-entend que si on ne se met pas tous à agir, alors rien n'avancera. Or si on se met dans cet état d'esprit, on va avoir tendance à penser que c'est à l'autre de faire les choses et donc à laisser de côté notre action.

Le message avec ce raisonnement est: à quoi bon s'impliquer s'il n'y a des gens qui ne le font pas !

La responsabilité de chacun !

Je préfère nettement cette dernière expression car elle nous redonne le pouvoir de changer notre vie juste en agissant sur notre sphère d'influence: on n'attend pas que les autres agissent pour le faire.
On agit parce que cela fait sens pour nous et on se contrefout de savoir si les autres en font de même ou pas.

 

Une unité Parole/Pensée/Pacte

Pourquoi ce petit laïus a priori sans grand intéret ? Eh bien justement les mots que nous prononçons caractérisent réellement notre pensée et les lapsus sont tous révélateurs de cette dernière.
Si on utilise de mauvaises expressions, non seulement on trahit notre pensée quand on s'exprime devant les autres mais en plus on formatte notre esprit à douter de ce que l'on dit, simplement parce que ce qu'on dit n'est pas en adéquation avec ce que l'on pense.
A partir de là, les actes qui en découlent n'auront pas forcément de sens.

Alors que si on aligne notre pensée avec ce que l'on dit, nos actes n'en prendront que plus de valeurs.

Résilience et maîtrise de soi

Il faut se rappeler que la résilience consiste à reprendre le contrôle de sa vie quelque soit les circonstances.
Être résilient commence donc par contrôler nos paroles
pour les aligner avec nos réelles aspirations et ainsi agir avec sens ...

Lectures : 162
0

La pensée de la semaine

Nous sommes nés pour accomplir notre vie pas celle des autres. Cessez de vous comparer et tracez votre propre chemin.

Max Piccinini.

Citation partagée par le dans Philosophie
Lectures : 178
0
Powered by EasyBlog for Joomla!