• Accueil
    Accueil C'est ici que vous pouvez trouver tous les articles posté sur le site.
  • Catégories
    Catégories Affiche la liste des catégories de ce blog.
  • Mots clés
    Mots clés Affichez une liste de tags qui ont été utilisés dans ce blog
  • Blogueurs
    Blogueurs Rechercher votre blogueur favori de ce site.
  • Équipe de blogueurs
    Équipe de blogueurs Trouvez vos équipes favorites de blogueurs ici.
  • Connexion
    Identification Formulaire d'identification

Accueillir l'adversité à bras ouverts

Posté par le dans Philosophie
  • Taille du texte: Agrandir Réduire
  • Lectures : 250
  • 0 commentaires
  • Notifications
  • Imprimer

Notre système éducatif met en avant l'excellence et la chasse à l'erreur: si tu te trompes, c'est que tu es médiocre.

Quelle connerie ! Le seul moyen d'atteindre l'excellence, c'est de se tromper puis d'adapter sa trajectoire et de réessayer. Le principal obstacle à la réussite, c'est la peur d'échouer: il faut juste garder son but en tête et recommencer sans cesse jusqu'à l'atteindre.

Mais alors pourquoi nous apprendre à avoir peur de l'erreur ? Tout simplement car depuis la révolution industrielle, les entreprises ont besoin que nous soyons formatés pour travailler comme salariés: l'école doit donc nous habituer à faire ce que l'on nous demande et ne pas faire de vague. Un exemple typique: l'autre jour ma fille a eu une mauvaise note car elle avait été trop loin dans l'analyse d'un devoir (une étude de texte en anglais): elle a été "marquée" comme hors sujet. En bon contrarien je l'ai félicité pour ce qu'elle avait fait et lui expliqué la philosophie de ce que je suis en train de vous narrer aujourd'hui.

La mauvaise nouvelle (ou bonne: c'est une question de point de vue): c'est que le moment est venu où cette approche de bon petit soldat est complètement en disruption ! Ce n'est plus la révolution indstrielle mais la révolution de l'information que diable !
Rester dans sa zone de confort, ca ne marche plus ... Regardez plutôt les témoignages des gens qui perdent leur emploi: on leur dit qu'ils sont trop vieux à 40 ans (ça va être chaud pour atteindre la retraite (s'ils y en a une)): ils réagissent, à juste titre, en trouvant cela injuste car ils ont fait tout ce qu'on leur avait dit de faire: ils devraient donc être récompensés.
Même si je comprends ce point de vue, cela ne marche plus comme cela: les tâches répétitives de bon petits soldats peuvent être maintenant exécutées par des ordinateurs/robots. La valeur ajoutée de l'humain réside donc dans sa capacité à apporter de la valeur et non à exécuter des procédures. Il faut donc y réfléchir, trouver ce que l'on peut apporter comme valeur et puis se lancer ...

Plus que jamais, il nous faut louer chaque occasion potentielle de se planter car c'est une opportunité d'apprendre quelque chose et de pouvoir alors retourner au charbon plus expérimenté que jamais. Il nous faut accueillir l'adversité à bras ouverts ...

ABO

0

Commentaires

  • Pas encore de commentaire. Soyez le premier à commenter

Commenter cet article

Invité
Invité mardi, 19 novembre 2019
Powered by EasyBlog for Joomla!