• Accueil
    Accueil C'est ici que vous pouvez trouver tous les articles posté sur le site.
  • Catégories
    Catégories Affiche la liste des catégories de ce blog.
  • Mots clés
    Mots clés Affichez une liste de tags qui ont été utilisés dans ce blog
  • Blogueurs
    Blogueurs Rechercher votre blogueur favori de ce site.
  • Équipe de blogueurs
    Équipe de blogueurs Trouvez vos équipes favorites de blogueurs ici.
  • Connexion
    Identification Formulaire d'identification

N'attendez rien des autres

Posté par le dans Philosophie
  • Taille du texte: Agrandir Réduire
  • Lectures : 65
  • 0 commentaires
  • Notifications
  • Imprimer

Bon d'accord, la pensée de la semaine est sans doute un peu trop expéditive ("Les winners anticipent. Les loosers réagissent." Tony Robbins).

Après tout on ne peut pas tout prévoir...

... et personne ne nous le demande !

En revanche le "gars" Robbins est loin d'être une andouille :-) et il y a forcément un message à comprendre derrière son intervention musclée: pour moi, c'est relativement simple: il est de notre responsabilité de ne pas se concentrer uniquement sur ce que l'on veut obtenir et donc de se mettre en situation de prévoir quoi faire si une crasse devait arriver.
Se préparer à l'adversité ce n'est pas être négatif et pessimiste à tout va mais tout simplement intégrer à la réalisation de son plan le fait qu'une ou deux choses peuvent se passer autrement que prévu ! Armé de cette analyse, nous serons alors plus même de réagir correctement à un pépin parce que nous nous serions préparé à l'éventualité qu'il arrive.

Un exemple ? Eh bien, nous avons vu la semaine dernière que le fait d'être en veille permanente sur le marché de l'emploi au cas où nous perdrions notre job. Petite anecdote: cette dernière pratique m'a permis de rebondir la dernière fois qu'il m'est arrivé un pépin au travail: je ne suis ainsi resté au chomage qu'une seule semaine...

Autre exemple: que dire des inquiétudes légitimes des gilets jaunes ? Je peux les comprendre mais quid de l'efficacité des manifestations ? N'est-il pas plus pertinent de se réapproprier le contrôle sur sa vie et de ne pas attendre après un gourvernement qui ne pourra qu'en faire de moins en moins au fil du temps (ils le répètent ad nauseam: il n'y a plus sous dans les caisses !).
Ainsi, mettre de l'argent de côté, apprendre à investir sont d'autant de levier puissants qu'ils ne dépendent que de nous.

Ne nous leurrons pas, nous n'avons aucun contrôle sur ce que font les autres: dans ces conditions, inutile de s'épuiser à les changer. Agissons sur ce sur quoi nous avons un moyen d'action et détournons-nous de ce sur quoi nous n'en avons pas.


N'attendez rien par défaut des politiques: ils ont souvent de bonnes intentions au moment où ils promettent des choses mais l'inertie du système est telle qu'ils auront du mal à mettre en oeuvre quoi que ce soit. Les promesses n'engagent de toute façon que ceux qui y croient.

Et là vous me dites, "dites donc Arnaud tu es bien aigri !".

Ce à quoi je répondrais "Pas du tout :-)" : ce n'est pas parce que vous ne vous mettez pas en position d'attendre de recevoir des autres que vous n'allez rien recevoir: mais en n'attendant rien, vous bénéficierez de deux choses:

  • tout d'abord vous aurez une bonne surprise si quelque chose arrive ! :-)
  • enfin, vous prendrez l'habitude d'obtenir les résultats par rapport à ce que vous avez fourni comme effort.

Vous vous mettez ainsi plus en position de contrôle.

Au passage, ne pas recevoir ne doit vous empêcher de donner: car là, c'est bien vous qui avez le contrôle pour le faire.

Donc non, je ne suis pas aigri :-) et le message de cet article est le suivant: "Si vous avez un objectif de vie, donnez-vous à fond dedans. Mais quand quelque chose ne va pas, Ne rejetez pas la faute sur autrui ..."

0

Commentaires

  • Pas encore de commentaire. Soyez le premier à commenter

Commenter cet article

Invité
Invité mardi, 12 novembre 2019
Powered by EasyBlog for Joomla!