• Accueil
    Accueil C'est ici que vous pouvez trouver tous les articles posté sur le site.
  • Catégories
    Catégories Affiche la liste des catégories de ce blog.
  • Mots clés
    Mots clés Affichez une liste de tags qui ont été utilisés dans ce blog
  • Blogueurs
    Blogueurs Rechercher votre blogueur favori de ce site.
  • Équipe de blogueurs
    Équipe de blogueurs Trouvez vos équipes favorites de blogueurs ici.
  • Connexion
    Identification Formulaire d'identification

Résilience financière - Deuxième étape - Choisir le bon support d'investissement

Posté par le dans Indépendance financière
  • Taille du texte: Agrandir Réduire
  • Lectures : 516
  • 0 commentaires
  • Notifications
  • Imprimer

On a beau critiquer la charge fiscale en France, il faut avouer qu'en matière d'investissement nous avons quelque chose d'unique: le PEA (Plan d'Epargne en Actions): ce support de placement est moins fiscalisé que le Comtpe Titre Ordinaire et contrairement à ce que l'on pense, votre argent n'y est pas bloqué: vous pouvez clôturer votre PEA à tout moment: il y aura bien sûr des impôts à payer selon la durée de possession de votre PEA mais votre argent reste accessible en cas de besoin.

Bonne nouvelle, au delà des 5 ans de détention, le retrait d'argent ne sera imposé qu'à hauteur des prélèvements socaiaux soit 15.5% au moment où j'écris ces lignes. Evidemment, il vaut mieux attendre les 8 ans car on pourra alors s'éviter de "casser" son PEA pour récupérer son argent.

Vous n'êtes pas obligé de clôturer votre PEA au delà de 8 ans mais il ne sera plus possible de réaliser des versements complémentaires. Il reste néanmoins possible de faire fructifier son capital en achetant/revendant des actions avec.Il est donc intéressant de programmer un versement régulier sur son PEA et de le charger le plus possible.

Au niveau des limitations: le plafond des versements ne peut excéder 150000 € et les actions concernées par le PEA doivent être européennes (il y a également certains ETF qui sont des fonds négociés en bourse: nous en reparlerons.).

Dans une optique d'établissement d'une retraite digne de ce nom, le PEA bancaire (et non le PEA assurance) semble donc être l'outil qu'il nous faut.

Vous pouvez également ouvrir en parallèle un Compte Titre Ordinaire afin de pouvoir acheter des actions qui ne rentrent pas dans le cadre du PEA mais il faut savoir que les gains que vous aurez seront imposés lourdement (près de la moitié ira en impôts pour les plus values et les dividendes seront imposés à hauteur de votre taux marginal d'imposition (avec un acompte non libératoire de 21% si votre compte titre est en france). Il faut savoir que l'on peut retirer son argent du compte titre sans autre restrictions que le montant disponible dessus !

Le choix de votre courtier est également important: ce sont essentiellement le sérieux (est-il référencé par l'AMF ? (Autorité des Marchés Financiers), le coût de transaction (des frais élevés peuvent ruiner vos efforts) ainsi que le type de banque (préférer une banque en ligne, plus réactive pour vos transactions).

Je peux vous conseiller Binck et Boursorama qui sont très bien placés sur le marché français.

Je vous encourage vivement à ouvrir un PEA (et éventuellement un Compte Titre Ordinaire) dès que possible. Je reviendrai sur le mécanisme d'achat / vente dans un prochain article.

0

Commentaires

  • Pas encore de commentaire. Soyez le premier à commenter

Commenter cet article

Invité
Invité mardi, 12 novembre 2019
Powered by EasyBlog for Joomla!