• Accueil
    Accueil C'est ici que vous pouvez trouver tous les articles posté sur le site.
  • Catégories
    Catégories Affiche la liste des catégories de ce blog.
  • Mots clés
    Mots clés Affichez une liste de tags qui ont été utilisés dans ce blog
  • Blogueurs
    Blogueurs Rechercher votre blogueur favori de ce site.
  • Équipe de blogueurs
    Équipe de blogueurs Trouvez vos équipes favorites de blogueurs ici.
  • Connexion
    Identification Formulaire d'identification

Revoir ses fondations

Posté par le dans Philosophie
  • Taille du texte: Agrandir Réduire
  • Lectures : 53
  • 0 commentaires
  • Notifications
  • Imprimer

Les certitudes sont nos plus grandes ennemies. Le problème est que la plupart du temps nous construisons toute notre vie dessus.

C'est le cas de l'emploi et nous avons déjà vu dans un précédent article qu'il fallait rester en veille sur ce type de sujet afin d'être en position de rebondir facilement.

Mais il y a bien d'autres sujets que l'emploi, à commencer par le mindset: si nous estimons avoir des droits et que quoi il arrive, ils nous sont dûs, nous allons au delà de pas mal de déconvenues. De même si nous estimons que nous devons exercer quelque chose qui nous dessert parce que nous estimons que c'est notre devoir, nous risquons de sombrer dans un masochisme malsain.

Droits et devoirs


Le monde dans lequel nous vivions n'est plus un long fleuve tranquille où tout rentre dans une case déterminée. Le flou quantique est absolu et la responsabilité de chacun est diluée. L'usine Lubrizol brûle à Rouen mais c'est le gouvernement qui annonce indemniser les agriculteurs (et non l'usine elle-même !!!). Mais quand l'indemnisation arrivera-t-elle et ne sera-t-elle pas bloquée par Bruxelles ? Bien malin celui qui peut lire l'avenir !

88210026 s
Dans ces conditions, la meilleur démarche est sans doute de se dire que l'aide ne viendra que de soi. Et si cela veut dit que l'activité que nous menons n'est plus viable financièrement, alors c'est qu'il est temps de balayer ces certitudes et de tester autre chose.

Si vous êtes agriculteur, que vous vous demenez comme un diable pour ne  ramener que 1000 € par mois, pensez à changer de métier ! Même si c'est une misison et une passion pour vous, même si vous ne savez pas faire autre chose ...
Facile à dire, hein ? Notre monde est injuste, c'est comme cela et ce n'est pas en s'en plaignant que cela va changer: votre métier est vital pour autrui mais mal payé ? Alors rendez au monde la monnaie de sa pièce: exercez un métier ou une activité qui vous permette de vivre correctement et si vous aimez vraiment votre activité actuelle: exercez la comme un loisir.

Lubrizolfeu

Retour aux fondamentaux

Revoyez vos fondations et commencez par vous poser les deux questions vitales:

  • qu'est-ce qui compte vraiment pour moi ?
  • qu'elles sont les dépendances dont je dois me réappropier le contrôle pour protéger ce qui compte vraiment pour moi ?

Si ce qui compte pour vous c'est votre famille et que les éléments vitaux qui vous permettent de maintenir sa cohésion sont un revenu décent, il va vous falloir multiplier les sources de revenus et étudier les revenus passifs.
Si vous êtes responsable d'une entreprise et que ce qui compte pour vous ce sont les données informatiques associées, il peut être judicieux de ne pas tout mettre dans le Cloud et d'en conserver le contrôle, ne serait-ce que d'un point de vue sauvegarde.

Notre monde évolue vite, mais garder ses deux questions en tête avant d'agir va nous permettre de ne pas perdre de vue nos objectifs tout en conservant le contrôle sur ce qui est stratégique.
Autant d'éléments capitaux pour assurer notre résilience ...

 

Crédit Photo: Stocklib / Nicola Zalewski / nikkized
0

Commentaires

  • Pas encore de commentaire. Soyez le premier à commenter

Commenter cet article

Invité
Invité mardi, 12 novembre 2019
Powered by EasyBlog for Joomla!