• Accueil
    Accueil C'est ici que vous pouvez trouver tous les articles posté sur le site.
  • Catégories
    Catégories Affiche la liste des catégories de ce blog.
  • Mots clés
    Mots clés Affichez une liste de tags qui ont été utilisés dans ce blog
  • Blogueurs
    Blogueurs Rechercher votre blogueur favori de ce site.
  • Équipe de blogueurs
    Équipe de blogueurs Trouvez vos équipes favorites de blogueurs ici.
  • Connexion
    Identification Formulaire d'identification
Derniers articles

Posté par le dans Projet Ahora

C'est un échec sur Interparfums: mon Stop Loss a été touché ce matin invalidant mon scénario: le rebond n'a pas eu lieu: une perte de 2%.

InterParfumSL

Perte que j'aurais pu réduire davantage si j'avais respecté scrupuleusement ma stratégie: revendre dès la clôture sous une MM10 rouge. C'est-à-dire il y 4 jours, soit 1 journée après mon entrée en position: j'ai voulu laisser une chance au trade en pestant sur le fait d'avoir payé les frais + la TTF pour rien. Bien mal m'en a pris !
Même si cela aurait pu marcher, cela doit être une leçon pour rester fidèle à sa stratégie et ne pas essayer de l'adapter pour la faire coller à son biais en cours d'exécution ...

Lectures : 265
0

La pensée de la semaine

La première étape vers le changement est l’identification, la prise de conscience.

Citation partagée par le dans Philosophie
Lectures : 228
0

Posté par le dans Philosophie

Il y a toujours un moment dans notre vie où nous avons l'impression d'être arrivé à un palier et d'y être coincé: il y a eu le feu sacré et puis d'un coup tout devient calme, effroyablement calme.

C'est à mon sens la meilleure période pour se reposer mais aussi chercher de nouvelles idées.

Je ne saurais trop vous recommander le livre "Les outils des géants" de Tim Ferris (ISBN: 979-1092928310): sous la forme d'une succession d'interviews auprès des grands entrepreneurs de ce monde. L'auteur nous présente leur habitudes, leur états d'esprit ainsi que les routines qui leur ont permis de réussir. Préférez la version papier qu'électronique: le livre ne se lit en effet pas de manière linéaire comme un roman mais nous invite plutôt à piocher ici ou là une interview qui nous inspire.

Une extraordinaire source d'inspiration, de quoi nous aider à nous extirper de ce palier dans lequel nous stagnons ...

LODG

Lectures : 249
0

La (deuxième) pensée de la semaine

The more we learn the more we earn, that's it !


Scott Scotland Marshall

Citation partagée par le dans Philosophie
Lectures : 352
0

Posté par le dans Projet Ahora

En trading, il est coutume d'indiquer que le money management est la meilleure façon de protéger son capital: c'est vrai qu'il permet de définir son risque non pas par l'emplacement du Stop Loss mais par la taille de position qui y est associée.

J'ai eu cet état d'esprit pendant très longtemps avant de me rendre compte que cela déservait mes objectifs ! Comment cela me diriez-vous ? Tout simplement parce que cet usage du Stop Loss implique de se concentrer uniquement sur la perte. Or ce qui m'intéresse c'est de gagner !
Je vous propose donc de raisonner de manière inverse:

Imaginons que j'aie un capital de 10000 € et que j'envisage de gagner 10% par mois (cela peut paraître un peu chaud mais il semble que certains y arrivent (ce n'est pas encore mon cas mais j'y travaille)). Ramenons cet objectif mensuel à un gain journalier: on serait proche des 0.5% journaliers sur la base d'un mois de 20 jours de bourse ouverte, soit dans notre exemple 50 €. Cela devient tout de suite plus envisageable.

Si j'envisage de prendre un seul trade par jour, je dois donc viser ce type de gain: 0.5%. Sur le Forex, avec 20 pips on y arrive: sur une base journalière c'est tout à fait envisageable: pas besoin d'une centaine de pips, ce qui n'arrive qu'une fois par semaine et jamais au moment où l'on s'y attend: difficile d'être régulier dans ses conditions.

Maintenant revoyons le processus que j'emploie pour gérer le suivi de mes trades: en général, quand j'en ouvre un, je prends très vite la moitié de mes gains dès que j'arrive sur mon objectif, je ramène alors le Stop Loss du reste de ma position sur mon cours d'entrée et j'accompagne le reste du trade en essayant de maximiser mon gain.

Start

4 cas de figures peuvent se présenter:

  • tout d'abord le pire des cas, juste après ma prise de position, le trade fonce vers le Stop Loss sans jamais m'avoir permis d'être en gain latent à un moment: Dans ce cas, soit j'ai le temps de réagir et de sortir de position (disons à la moitié de la distance du SL) soit je me fais stopper à une perte de 0.5 %
    Cas1
  • deuxième cas de figure: le prix part dans mon sens, je suis donc en léger gain, il n'atteint pas mon take profit (disons qu'il atteint au moins 50% de l'objectif que j'avais prévu) et repart dans l'autre sens: là, je coupe ma position à zéro quitte à me replacer un peu plus tard: le timing n'est sans doute pas le meilleur, je dois rester encore patient.
    Cas2

  • troisième cas de figure: le prix part dans mon sens, atteint mon take profit: je prends la moitié de mes profits et remonte le Stop Loss du reste sur le cours d'entrée puis le prix finit par toucher le Stop Loss: je suis en léger gain d'environ 0.25% donc.
    Cas3
  • quatrième cas de figure: idem que dans le troisième cas mais le prix continue sur sa lancée en faisant des oscillations: j'accompagne le prix en rapprochant mon Stop Loss à chaque nouvelle impulsion et finit par être sorti au bout d'un moment: là le gain peut être variable mais sera toujours au-dessus de 0.25% (à moins d'un gap de la mort ! Mais c'est pour cela que pour limiter la casse je reste sur des positions peu importantes et ne risque pas tout mon capital).
    Cas4

Avec ce système je me rends compte qu'il y a plus de chance que je sois en gain (léger ou non, qu'en perte). En revanche, quand je gagne, je vise une valeur de 0.25% médiane au lieu de 0.5 %.

Or moi je veux maintenir mon gain de 0.5 % Comment résoudre ce problème ? Tout simplement  en ne prenant les trades dont le take profit que je vise sera au moins le double de mon SL !

CasNokOk

Avec cette technique je ne serai pas sûr de gagner tous les jours (personne ne l'est) mais quand je ne me serai pas trompé et que le prix ira dans mon sens, je maximiserai les probabilités pour atteindre mon objectif journalier et si j'arrive à être régulier, mon objectif mensuel...

 

Lectures : 387
0

Posté par le dans Philosophie

Cet article participe à l’évènement “3 habitudes indispensables pour être zen au quotidien” du blog Habitudes Zen.

 

Mes 3 habitudes concernent tout ce qui touche à mon mindset:

Première habitude : Entretenir sa vision

Dans son livre les « cinq regrets des personnes en fin de vie », Broonie WARE indique que le regret numéro un est celui d’avoir vécu la vie des autres et non la leur. Pour éviter cela, il est capital de définir une vision, c’est-à-dire une représentation idéale de sa vie et de soi-même comme étant accompli. On peut ainsi se projeter en train de donner des conférences sur un sujet qui nous tient particulièrement à cœur, ou exercer le métier de ses rêves. Bien sûr on n’est pas obligé de se prendre pour Superman ! Si ce qui vous fait vibrer, c’est « seulement » J de vivre heureux en famille, ne culpabilisez pas et foncez !

Toutefois, définir une vision ne suffit pas : cela reste une démarche purement intellectuelle qui ne permet pas de nous faire vibrer. Si on s’en contente, on se laisse très rapidement phagocyter par le train-train quotidien et on perd à nouveau nos repères qu’on ne retrouvera qu’aux prochaines vacances, encore bien lointaines…

Pour éviter cela, j’utilise ce que Jack CANFIELD appelle un cadre de vision : il s’agit d’un patchwork d’images représentant la vision idéale de ma vie à horizon plus ou moins terme.

Ne désespérez pas ! J’arrive enfin à ma première habitude pour être zen : je m’installe au calme avec mon cadre de vision, j’en parcours les images tout en me projetant comme si j’avais déjà atteint mes rêves. Je fais cela deux minutes chaque matin et ça me donne la pêche pour la journée.

Deuxième habitude: Planifier ses journées

De la même manière que les gens en fin de vie pouvaient regretter de ne pas avoir vécu la leur à fond, chacun d’entre nous a eu l’occasion au moins une fois de pester en fin de journée en réalisant que nous n’avions rien fait et que nous nous sommes laissés aspirer par le quotidien. C’est la fameuse sensation de la journée qui nous a été volée. C’est un peu moins dramatique dans la mesure où nous pouvons repartir du bon pied dès le lendemain. Mais cela implique d’avoir un plan.

C’est pourquoi chaque soir, je me pose quelques minutes et je choisis ce que je vais faire pour le lendemain : je pose ainsi par écrit au moins une tâche et pas plus de trois que je vais m’efforcer à accomplir le lendemain avant tout autre chose. A moi bien sûr de faire en sorte que ces tâches soient suffisamment importantes et me permettent de me rapprocher de ma vision.

Troisième habitude : Acceptez vos erreurs et tirez en une leçon

Si la première et la deuxième habitude permettent  vraiment de donner l’impression de reprendre le contrôle de sa vie quand on arrive à les appliquer, il faut aussi gérer les journées où l’on n’a pas réussi à mettre en œuvre son plan. Inutile de perdre son temps à s’auto-flageller ou à s’apitoyer sur son sort quand cela arrive : il est beaucoup plus productif de se prendre quelques minutes le soir pour :

  • Constater et accepter sa part de responsabilité dans le problème. Impossible en effet d’apprendre de son échec si on rejette la faute sur autrui ou sur la fatalité.
  • Déterminer ce qu’il faut changer pour que le problème ne se reproduise plus.
  • Définir un plan pour intégrer ce changement.

L’idée est  d’apprendre de ses erreurs dans un processus sans fin d’amélioration continue et ainsi de rester zen en constatant que même quand cela ne va pas, il est possible de se réapproprier le contrôle sur sa vie … Ce qui est à la base même de la « zénitude ».

 

Il y a bien sûr d’autres articles qui ont généré un déclic chez moi, vous en trouverez plein d’autres qui feront la même chose pour vous sur l’excellent blog Habitudes Zen d’Olivier Roland. Un de mes articles préféré est celui qui explique comment ne pas stresser.
Chacun d'entre nous maîtrise au moins un sujet qu'il soit d'ordre personnel/professionnel, ludique/studieux ou encore psychologique/intellectuel.

Imaginez la puissance de ce type d'informations rassemblées au sein d'un même blog par tous ces experts … Bonne Lecture !

Lectures : 359
0

Posté par le dans Projet Ahora

Mon ordre épuisette a été exécuté aujourd'hui sur le titre Interparfums.

Une configuration haussière en MN1 et en W1 avec une consolidation en D1 m'ont amené  prendre position sur un retour sur un support couplé à une MM10 haussière en D1 autour des 37.75 €

J'envisage d'alléger de moitié ma position aux alentours des 40 € sauf si le titre repart dans le mauvais sens.

Le stop est un peu serré: je l'ai positionné d'après le graphique en H1 car sinon il était trop éloigné en D1 ...

J'envisage une prise de bénéfice partielle vers les 39 à 40 €.

INTERPARF

Lectures : 217
0

La pensée de la semaine

Votre objectif, n’est peut-être pas de changer le monde, mais pensez-vous réellement que vous vous êtes incarné sur cette terre pour travailler la quasi totalité de votre vie dans un lieu qui ne vous correspond peut-être pas afin de toucher un chèque à la fin du mois? Pour espérer ensuite arriver un jour à la retraite et enfin profiter un peu de la vie, si bien sûr vous en avez les moyens ? Pensez-vous réellement que vous êtes là pour ça ? Tout ceci rend-t-il l’expérience qu’est votre vie vraiment satisfaisante? Vous êtes ici pour exprimer le potentiel énorme qui sommeil en vous. Vous êtes ici pour libérer votre pleine créativité. Vous êtes ici pour venir en aide aux autres, pour vivre comme une personne qui n’a aucune barrière, aucune limite, aucune frontière et qui va faire de son expérience de vie, l’expérience la plus magique qui soit !

Anthony Nevo

Citation partagée par le dans Philosophie
Lectures : 227
0

Posté par le dans Philosophie

Ce week-end j'ai regardé ce film dans lequel joue Tom Cruise. Au delà du côté fantastique et divertissant, il y avait quelque chose d'intéressant à retenir.

Pour expliquer rapidement l'histoire sans trop la spoiler (même si le film est sorti il y a quelques temps maintenant) le héros est un soldat en guerre et il revit la même journée de bataille sanglante contre un envahisseur extraterrestre. Comme on doit s'y attendre, il meurt avant la fin de la journée ! C'est qu'ils sont forts ces aliens :-) ! Toutefois à chaque fois qu'il meurt,  il se réveille le matin de la même journée en gardant les souvenirs des erreurs précédant sa mort.

Au fil du film, il acquiert une connaissance surréaliste du déroulement de la journée (et des différentes manières de mourir ! :-) ) et finit par réussir à vaincre les envahisseurs avec une apparente facilité qui stupéfie son entourage.

Il y a deux choses à retenir sur cette histoire:

  • Personne n'aurait réussi sans accepter de se planter.
  • Apprendre de ses erreurs (et donc les accepter et adapter son plan) était indispensable.

Comme quoi même en se divertissant, on peut trouver de quoi réfléchir sur soi ...

Lectures : 269
0

Posté par le dans Philosophie

Un cours extrait du dernier livre d'Anthony Nevo, "Il suffit d'une rencontre pour changer de vie" (ISBN: 9782379350009):

 

 

"Quand tu as peur de te lancer, et que tu surmontes cette peur en passant à l’action, ton cerveau l’enregistre.
Si tu la surmontes à plusieurs reprises, ton cerveau intègre que tu ne crains aucun danger, et la peur se fait alors de moins en moins sentir.
Pour que cet enregistrement se fasse, tu dois accepter de passer par la case difficile.
Ensuite, ce n’est qu’une histoire d’habitude !"

51XQYHs7vtL

Lectures : 358
0

En ces temps où passer à la pompe laisse un goût amer, le titre de cet article est sans doute pompeux :-) (Désolé, j'écris cet article à 5h00 du matin!). On peut bien sûr protester contre la hausse des taxes comme c'est prévu pour le 17 novembre prochain mais cela ne garantit pas que quelque chose de durable sera obtenu.

En revanche, pour rester dans l'esprit de la résilience, il y a quelque chose que nous pouvons faire de manière simple et qui est efficace. Acheter un ETF sur le pétrole. En ce qui me concerne, je prends le SX6.

En quoi acheter cet ETF va nous aider ? eh bien si le pétrole monte, le cours en fera de même et compensera la perte lié à son usage à la pompe. Si le cours baisse, revendez vos ETF afin de ne pas perdre d'argent.

Comment savoir simplement quand acheter ou vendre ? Je vous recommande d'utiliser une simple moyenne mobile (MM) sur une base hebdo (dans l'exemple ci-après, j'ai pris une MM30):  si elle est croissante, achetez quand le prix revient sur un support. Revendez quand le stochastique croise sa zone de neutralité (50) vers le bas. Ce n'est pas forcément le meilleur plan en terme d'analyse technique mais c'est suffisamment simple et précis pour être suivi sans risquer de voir ses émotions le mettre en l'air.

SaveOIL

Il vous faudra acheter l'ETF sur un Compte Titre Ordinaire afin de pouvoir récupérer la plus value sur votre compte bancaire. Seulement attention, il y a aura aussi des impôts à payer dessus (c'est affolant cette capacité qu'a l'état d'inventer des impôts).

Pour être plus serein, utilisez cet ETF via un PEA car il y est éligible: certes, vous ne pourrez toucher l'argent dessus pour compenser votre perte de pouvoir d'achat lié au remplissage du réservoir de votre voiture mais votre plus value sera bien réelle et présente sur le PEA ... et en plus non taxée ... pour peu que vous gardiez votre PEA plus de 8 ans.

Certes, cette technique ne permet pas de compenser les hausses des taxes mais cela limite l'impact sur la baisse du pouvoir d'achat.

A quand un ETF indéxé sur les taxes françaises pour pouvoir compenser la hausse des taxes :-) ? : il serait en éternelle tendance haussière !

Lectures : 265
0

Posté par le dans Philosophie

Je souhaite approfondir ce que j'évoquais dans mon article sur l'importance du sens, notamment sur l'aspect capital de connaître le pourquoi derrière chacune de nos habitudes.

Il est vrai que nous avons tendance à réaliser des actions à un instant t puis à oublier pourquoi on le fait toujours par la suite. C'est ainsi que l'on se retrouve avec des usines à gaz qui n'ont plus aucune utilité.

C'est une maladie bien française et notre gouvernement en avait bien conscience lorsqu'il a essayé d'y remédier avec le fameux "choc de simplification" qui a encore plus complexifié l'existant: c'est que, comment gère-t-on les exceptions ?

La réponse est: il ne faut pas d'exception: simplifier au maximum est essentiel.

Que ce soit pour les possessions ou les idées, il est bon de remettre en cause régulièrement leur utilité: ainsi si je ne mets plus ce pantalon depuis un moment et que je me rends compte en l'essayant que j'ai grossi qu'il a rétréci :-) eh bien je ne le garde pas.

Pour ma part, côté trading, je nettoie régulièrement toutes les droites de tendances et autre support/résistances afin de clarifier la lisibilité de l'essentiel: à savoir le prix ! J'ai également décidé de retirer la MACD de mes graphiques: je me rends compte que j'ai sufisamment d'éléments avec le RSI et le stochastique. Cela rend mon environnement de trading plus simple et donc plus lisible.

Avec un environnement moins chargé et plus simple, on arrive à avoir une meilleure vue d'ensemble et à agir de manière plus détendue ... et donc plus efficace !

Lectures : 225
0

Posté par le dans Projet Ahora

Comme indiqué dans mon précédent post, le screener Koala en Daily a été mis à jour pour intégrer la notion de Momentum en Hebdo.

Le code source se trouve ici.

Seuls les "heureux" acheteurs de ma stratégie du Koala pourront en bénéficier: le mot de passe de l'archive Zip se trouve à la fin de l'ebook de la stratégie ...

Lectures : 218
0

La pensée de la semaine

Une crise nous offre l'occasion de faire des choses qu'on n'a pas faites auparavant.

Rahm Emanuel à Barack Obama

Citation partagée par le dans Philosophie
Lectures : 219
0

Posté par le dans Projet Ahora

Une petite actualisation de mon portefeuille long terme en cette fin de mois.

Ce n'était clairement pas un bon mois ... Les actions ont chuté. Les obligations ont chuté. Les matières premières aussi. Il y a eu un petit rebond sur la fin du mois mais on sent bien que l'ensemble est toujours fébrile.

Au niveau de la répartition au sein de mon portefeuille, elle est toujours la suivante:

  • Pour les actions: 30% de ma répartition sur l'ensemble de mon capital PEA/CTO

     Un ETF World compatible avec le PEA (Synthétique donc) pour diminuer les frais: le CW8. J'avais placé un ordre épuisette le mois dernier et il a été servi: je surveille néanmoins que l'on ne continue pas à aller vers le bas et reste sur le qui vive pour sortir de cette position si c'était le cas (sans attendre la fin du mois de Novembre donc).

201810cw8

     Une chose est claire: les marchés sont toujours haussiers : pour l'instant il n'y a pas de signal de retournement même si la correction est d'ampleur (la hausse la précédant l'a été également)...

  • Pour les obligations: 55% de ma répartition et uniquement sur le CTO car je n'ai rien de disponible pour le PEA.
  1. MTH: Obligations long terme: 3/4 de ma position obligataire: j'ai clôturé ma position après que la MM10 se soir retourné et que le prix ait clôturé en dessous. On est de toutes façons plus dans un range que dans un mouvement en tendance (la MM20 est plutôt molle).

    201810mth
  2. C73: Obligations à court moyen terme. 1/4 de ma position obligataire. La tendance est maintenant clairement en range, je reste en dehors de ce titre pour l'instant.

    201810c73
  • Pour les matières premières: 15% de ma répartition.
  1. Pour l'OR (7.5% de ma répartition): le GBS (uniquement disponible sur le CTO) est repassé au-dessus de la MM10 en monthly mais cette dernière est toujours rouge. La tendance reste incertaine en MN1: j'attends un signal plus propre d'autant que la hausse c'est faite sur un rebond technique qui semble s'épuiser en Hebdo ...

    201810gbs
  2. Pour le pétrole: il y a eu une belle consolidation et on est revenu sur des anciennes résistances qui sont à présent des supports: j'en ai donc repris via un ordre épuisette laissé le mois dernier quitte à dépasser le plan initial de 7.5% de ma capitalisation totale via le SX6, un ETF disponible sur PEA !
    201810sx6

Pour résumer, le mois d'octobre a été un mois de solde sur les actions et le pétrole: j'en ai profité mais je vais surveiller qu'il n'y ait pas de deuxième démarque en Novembre ...

Lectures : 243
0

Posté par le dans Philosophie

Pour rester dans l'esprit d'un précédent post sur la perfection, je tiens à donner un exemple pratique qui est tout simplement le présent blog.

J'aurais pu me dire qu'il fallait absolument que je planifie tous mes articles pour l'année à venir avant de me lancer ! Mais si j'avais pensé ainsi, le blog serait désespéremment vide (en pratique, il l'était encore il y a deux ans). En pratique, la chose est bien différente: j'utile une carte heuristique ou je note mes idées au fur et à mesure qu'elles se présentent à mon esprit (J'utilise la méthode décrite ici pour me rappeler mes idées quand je n'ai rien pour écrire sous la main: comme quoi tout s'emboîte sans effort).
Je suis parti sur l'idée d'écrire au moins un article par jour (hors le week-end qui reste sacré pour moi). Je n'étais pas sûr d'y arriver et même si c'était difficile au début, j'ai réussi finalement à m'astreindre à cette routine ...

Et en général je prévois la liste de mes articles le samedi pour la semaine qui suit. Je ne sais donc pas ce que je vais écrire plus d'une semaine à l'avance et il m'arrive de changer d'avis en dernière minute avant de commencer mon article, en fonction de mon état d'esprit ou de l'actualité du moment ...

Au début mes articles étaient un peu brouillons et bourrés de fautes d'orthographe: depuis je tends à m'améliorer et commence à capitaliser sur mon expérience. Il en est ainsi de beaucoup de choses: on apprend les bases de la natation puis on se jette dans le bain et on essaie d'aller de plus en plus loin et avec de moins en moins d'effort au fil du temps: on s'améliore, une brasse à la fois.

Inutile d'atteindre l'expertise absolue (qui n'existe pas) pour commencer. Il suffit de commencer petit et de s'améliorer à chaque fois ...

Lectures : 231
0

Posté par le dans Philosophie

Lorsqu'on est plongé dans le quotidien, la tête dans le guidon comme on a coutume de le dire pour les coureurs cyclistes, il peut ête fastidieux tous les matins de relire ses objectifs et de revoir ses affirmations.

Pour faire suite au post d'hier sur la vision, il existe une technique bien plus efficace proposée par Jack Canfield sous forme visuelle: cela consiste à rassembler des images évocatrices de vos objectifs sous la forme d'un patchwork que l'on appelle communément un cadre de vision: vous pouvez ainsi le conserver sous la forme d'une simple image et en faire un fond d'écran sur votre ordinateur ou bien l'avoir avec vous via votre portable.

TableauVision

Ce qui est important c'est que les images correspondent à vos objectifs et que vous puissiez vous y projeter comme si vous les aviez déjà atteint: imaginez votre appartement au bord de la mer, votre voyage en Nouvelle Zélande ou bien le poids de la balance qui affiche 75 au lieu de ... peu importe :-)

De cette manière vous ramenez à votre conscience ce pour quoi vous vibrez et ne perderez plus vos objectifs de vue.

Un conseil relativement sage de relever la tête à l'approche d'un virage donc ... :-)

VirageCorde

Lectures : 482
0

Posté par le dans Philosophie

La plupart d'entre-nous, et c'était encore mon cas il y a quelques années, avons tendance à subir notre quotidien et nous laisser balloter par les événements de la journée ce qui nous laisse le soir un arrière goût de gâchis: nous avons été improductif et notre situation n'a pas évolué ...

Pour éviter cela, il faut programmer ses journées à l'avance et se tenir à son programme ! Plus que cela, il faut que ces objectifs soit rattachés à quelque chose qui ait du sens pour nous. De cette façon, en réalisant les tâches que nous avons prévues d'exécuter, nous aurons le sentiment de nous rapprocher de nos rêves.

Et c'est bien la première chose à faire: déterminer ses rêves sous forme d'une vision de nous même comme si nous avions déjà atteint nos buts. C'est le seul moyen ensuite de pouvoir mettre en oeuvre un plan (stratégie) qui permette de les atteindre. Les tâches que nous choisissons d'exécuter étant alors les actions à réaliser au jour le jour (tactique)  pour faire avancer notre barque dans le bon sens ... en orientant les voiles nous-mêmes plutôt que de nous laisser porter par le vent ...

Ship

 

Lectures : 363
0

Posté par le dans Non catégorisé

Ce que je dis c’est que sans imaginer faire quelque chose vous ne le ferez pas, car vous n’y penserez jamais...

Anthony Nevo.

Lectures : 234
0

Posté par le dans Projet Ahora

Comme je l'ai déjà dit dans mon post sur les robots de trading, on ne peut raisonnablement pas se fier à 100% sur la détection des opportunités. Est-ce à dire qu'il faut définitivement les oublier ? Non !

Un screener est utile pour nous proposer des opportunités qu'il nous appartient ensuite de valider ou non en fonction de critères visuels qui ne sont pas toujours faciles à programmer (vieille résistance, news économique, ...). Il est toutefois toujours possible de s'améliorer dans la détection et d'affiner les résultats.

Récemment je me suis intéressé à la détection de momentum. Pourquoi le momentum ? Eh bien il y a deux types de traders: ceux qui affectionnent les ranges pour faire des aller et retours limités dans le temps (c'est du scalping) et ceux qui préfèrent intervenir en tendance. Je suis plutôt de ce dernier type et il me faut donc détecter quaond on a un momentum ou non.

Qu'est-ce que le momentum me diriez-vous ? En terme non technique, on pourrait parler d'élan dans un mouvement. Plus l'élan est fort est plus le momentum est important: regardez plutôt sur le graphique suivant, c'est plus parlant ...

MomentumSample

Bon et maintenant, comment on peut algorithmiquement détecter cela ? Jusqu'à présent j'utilisais plusieurs indicateurs techniques donc le couple RSI et MACD mais je me suis rendu compte qu'il y avait plus simple et c'est ce qu'on recherche en programmation.

Ainsi, si j'utilise deux moyennes mobiles, une longue et une plus courte, j'obtiens un résultat assez parlant: pour une détection d'un momentum à la hausse, il suffit d'avoir un gap haussier entre le prix et la MM longue et entre la MM courte et la MM longue, le tout avec les 2 MM présentant une pente positive.

Pour les mouvements de fond, j'utilise les MM 20 et 50: pourquoi 20 et 50 ? Parce que ce sont les moyennes les plus utilisées et quelles marchent relativement bien sur les mouvements de fonds: voyez plutôt.

MomentumMM20et50

Le problème est qu'elles sont un peu lentes et que souvent, le signal se déclenche trop tard (le mouvement est déjà terminé) ou trop tôt: la MM20 est alors au-dessus de la 50 avec une pente positive certes, mais très faible (du genre 0,0001%): pour l'ordinateur ça reste néanmoins positif et donc le screener me remonte un titre qui est encore trop anticipé ou alors qui est en range. C'est le cas dans le deuxième rectangle rouge (à droite): les MM sont de pentes positives même si la pente de la MM50 n'est que très faiblement au-dessus de zéro.

Du coup je me suis demandé ce qui se passerait si je changeais les valeurs des 2 MM et j'ai trouvé une combinaison intéressante: les MM3 et MM10. Ce couple de moyennes mobiles va m'aider à détecter un momentum au sein même d'un mouvement de fond. Voyez plutôt.

MomentumMM3et10

Là pour le coup on se retrouve avec des mouvements plus courts, du genre de ceux qui n'admettent pas de souffler avant une reprise du mouvement initial.

La solution est d'utiliser le couple MM3/10 sur au moins 2 UT de Temps: si on a conjointement un momentum par exemple en D1 et en H1, alors, on peut raisonnablement prendre un point d'entrée à la première opportunité.

ConvergenceMM3et10sur2UT

Il existe également une autre solution: quand on utilise les deux systèmes de MM sur la même unité de temps, on obtient à peu près le même filtrage si on a la fois le couple MM20/50 et le couple MM3/10 qui nous donne un momentum dans le même sens, alors, on peut prendre position à la première opportunité (cassure de niveau ou de figure).

Momentum4MM

En fait ce qui est important, quelle que soit la technique choisie, c'est d'utiliser deux couples de moyennes mobiles rapides/lentes afin de déterminer un mouvement de fond et un mouvement ponctuel puis de se positionner sur ce mouvement rapide en cherchant une opportunité d'entrée dans une UT de temps inférieure. Personnellement au niveau analyse visuelle, je préfère la première méthode car elle permet d'avoir une seule configuration de MM (3 et 10): le graphique est donc moins chargé et il suffit que j'affiche plusieurs UT à l'écran pour me rendre compte de la situation. Au niveau programmation, il est en revanche plus facile de tout réaliser sur une seule unité de temps. Je mettrais à jour d'ici peu mes screeners pour que ceux qui ont acheté ma stratégie du Koala puisse bénéficier de cette amélioration ...

Lectures : 369
0
Powered by EasyBlog for Joomla!